Ce que le miel aime…

Mots-clefs

, , , , ,

Mon miel, le même, même composition mais sans huiles essentielles, il n’en a pas besoin car le miel est vraiment divin, du miel bio chez la vie claire, et son parfum est tout bonnement irrésistible, donc c’est la même pâte, faudrait juste savoir que j’ai un peu la main lourde sur l’ajout, vu que je suis au régime donc bien évidemment tous mes ajout « se mangent », et non, le miel en tant qu’ajout ne me suffit pas, pas à la gourmande que je suis donc, j’ai fait un premier savon, c’est ce lui de gauche, avec comme ajout le miel, un peu de crème fraîche et un un jaune d’œuf, un gros, j’ai moulé dans des moules individuels.

Le deuxième savon, exactement la même composition, avec comme ajout bien entendu le miel, le peu de crème fraîche, et cette fois une banane bien mûre, bien sucrée, c’est celui de droite. j’ai moulé un seul dans un moule individuel rectangulaire, et le reste dans un moule en bois.

mielmiel

(Cliquez sur la photo si vous voulez l’agrandir, la photo :))

L’idée, c’est d’associer à mon savon miel, des ajouts, chercher à ce qui lui correspond le mieux et ce pour chaque type de peau.

A ce stade là, j’ai pu constater que le banane offre une meilleure tenue, je m’en doutais c’est pour cette raison que j’ai osé le moule en bois, qui m’a d’ailleurs permis une phase de gel, chose que je n’ai pas obtenu avec le moule individuel. la coupe était aisée et sans problèmes, merci au coupe fromage, j’ai donc coupé de gros pains, avec une bonne prise en main, oui je sais, suis vorace.

 

pour vraiment trancher, faudrait attendre 4 mois, pour moi, juste le temps qu’ils mûrissent 😀

passez un très beau week end.

Juste au cas où vous l’auriez oublié

Mots-clefs

, , ,

Et comme c’est le jour du muguet, la fleur pas la maladie, et puis et bon le retour des beaux jours, il est temps d’aller faire un tour à votre pépinière, un poste donc juste pour vous donner envie, car j’avais un grand plaisir à le faire; chez mon ami Ali.

( cliquez sur les photos si vous voulez les agrandir)

L’entrée :

ali

Les grandes fleurs 😀

gfleur

Les tites fleurs étou étou

petfleur

Des roses

rose

et ce qu’il faut d’autres ;  terreau, pots, galets et beaucoup de gentillesse.

pot

gale

j’ai pris des plantes aromatiques, thym, sauge, romarin, mais aussi des roses, un cactus, mousses et quelques touffes.

arom

et puis des plantes qu’on dirait pas des plantes 🙂

pla

bonne fête,

mon shopping

Mots-clefs

, , ,

Souk Jmi3a, est carrément mon préféré, avec ses effluves, ses plantes, résines, fruits secs, ses voyantes, ses tatoueuses de henné, liseuses de cartes, ses chats et chatons, un air d’antan, de sacré, de magique, sorcier,  je ne peux pas penser à souk jmi3a sans sourire du moins intérieurement.

le week end dernier, j’y suis allée pour encore du ghassoul.ghass

davantage de henné 🙂

henn

y avait même une chatte et ses chatons qui ont élu refuge sous les énormes sacs

chaaa

j’ai pris aussi quelques plantes à l’entrée.

DSCN1943

ainsi que d’autres suspendus

susp

Du matériel pour préparer le Ghassoul.

085

et enfin un assortiment de pierres ponce, comme ça..pour le fun 🙂

082

A côté des cure dents traditionnels, les meilleurs des cure dents 🙂

et puis toussa toussa a une odeur torrride.

je vous souhaite une excellente semaine.

un petit vert pour la route

Mots-clefs

, , ,

Ce savon ne présente aucun défi, presque pas de risques puisqu’un savon c’est jamais à 100% prévisible, rien de nouveau, à part le fait que c’est mon premier à spiruline.

par voie locale, la spiruline est réminéralisante, anti-âge, et anti acné et détoxifiante, elle confère au savon une couleur vert bouteille plutôt timide, un peu frileuse, lui fallait de la compagnie, donc, j’ai associé la spiruline a une huile d’olive extra vierge, de qualité bio, une excellente huile, dont la petite couleur a été sauvegardé grâce à la saponification à froid, j’avais donc deux pâtes, que j’ai coulé directement dans les moules individuels, à des proportions différentes pour chaque moule, des fois je donne un petit coup de baguette, des fois non, donc aucun savon ne ressemble à l’autre.

savspir

Mon petit vert

compo : huile de coco, ‘huile de palme,d’huile d’olive  extra vierge de qualité bio et la spiruline de qualité bio. le savon a été surgraissé à 8%.

je me suis absentée un moment et la spiruline que j’ai exposé pour la photo a disparu par enchantement, les chats, ils ont tout mangé toute la spiruline, ils ont adoré, et oui ils se portent tous très bien…et même trop bien..arf!

ils adorent grignoter de la verdure et puis ça les a changés de leur pot habituel de pousses de blé, que je veille toujours à reconstituer comme ça ils laissent mes plantes tranquilles.

pot

Hein ?

(et c’est César qui s’est proposé pour faire la pose)

l’intérêt de ce savon ? eh bien..un gros gros intérêt, grâce à cette tambouille on sait désormais que les chats adorent la spiruline et qu’elle les adore 😀

Le Ghassoul suffit.

Mots-clefs

, , , ,

On a pas toujours été de bons copains le ghassoul et moi, petite comme la plupart des femmes de ma génération, et comme si la fournaise du hammam n’était pas assez, j’avais droit en plus aux reproches de ma mère, car je ne rinçais jamais bien le ghassoul, elle m’ordonnait, comme elle savait si bien le faire, d’appliquer une deuxième couche de shampoing ( Cadum bien sûr) après avoir vérifié mes cheveux raie par raie même si mes cheveux étaient à la garçonne en plus en ces temps là, ouiii exactement, en plus..la plaie !!

Alors que le ghassoul suffit, maintenant je l’utilise seul pour laver mes cheveux et pas besoin ni de shampoing, ni même de le rincer pendant des lustres, je n’ai pas introduit beaucoup de modifications à la recette traditionnelle, je l’ai juste personnalisée, et rectifié un détail ou deux.

Le ghassoul est une roche, qui lave doucement et efficacement grâce à des actions multiples; elle absorbe les phases aqueuses énormément, agit également par échange d’ions et puis c’est une roche aussi, une roche à grains fins, donc elle a une action gommante et ce dernier point est très important, pas énormément mis à profit.

préparation,

Toba : Il faut tout d’abord la roche du Ghassoul à l’état brut, ou TOBA, je la préfère plutôt foncée, grasse et soyeuse, satinée, et bien sûr je la choisis caillou par caillou, c’est quelques dirhams le kilos, mais bon, il vaut mieux  la choisir propre et douce, et grasse pour faciliter sa préparation.

ghassoulg1

Mouillage : Le mouillage se fait avec les ingrédients selon le besoin de chacun, jadis on y ajoutait la saponaire pour laver, je ne l’ai jamais utilisée et jamais eu besoin de l’inclure, donc mes ingrédients je les choisis selon mes besoins et/ou mon humeur du moment, ceci dit, le romarin est antichute, la rose et la girofle pour leurs effluves, la lavande antiseptique et antimycosique, le bissap (karkadé) et henné pour mes reflets roux tirant au rouge, c’est pour cela que ma pâte est rouge.

pate

Je pulvérise ces plantes, en fais une décoction, en laissant bouillir juste pendant 2 minutes, je laisse refroidir, puis je filtre, car le principe est de faire une préparation sans résidus, j’ajoute mon filtrat à ma Toba, de façon à juste couvrir les « cailloux » d’eau de décoction ni plus ni moins, et je conserve le tout pendant deux jours dans un bocal en verre hermétique, en touillant de temps en temps, le troisième jour, je malaxe la pâte, puis la fait passer à travers un tamis fin, puis étends la pâte en couche fine sur un plat en métal et expose au soleil pendant 3 jours. on obtient des petites plaquettes.

reconstitution,

Personnellement une cuillerée à café bombée me suffit largement, je la remouille extemporanément sous la douche ou hammam; j’emporte avec moi le pot que vous voyez tel quel,

ghassoulg2

ou je mouille au préalable avec une décoction hénné/bissap pour raviver mes reflets, c’est une décoction que je filtre et que je conserve en glaçons, un glaçon suffit.

glaç

application,

alors c’est là où je ne suis pas d’accord avec la méthode traditionnelle, mon ghassoul je ne l’applique pas en masque; je l’applique comme un shampoing, je mouille mes cheveux, j’applique la pâte sur le cuir chevelu et sur les longueurs, et je la travaille, comme pour un shampoings, c’est en malaxant  pendant un temps suffisant, qu’un gommage en même temps se fait, et qu’on arrive à émulsionner la préparation, car on part d’une pâte foncée et on obtient à la fin du malaxage une crème blanchâtre ou opalescente, onctueuse, on dirait de l’après shampoing, très facile à rincer. c’est à ce moment là, qu’on est sûr d’avoir bien lavé avec du  ghassoul, malaxage, malaxage, malaxage, à la fin bien sûr on peut laisser poser un peu, mais perso, je n’ai pas constaté une différence avec la pose ou pas de pose.

d’ailleurs en rinçant les cheveux crissent un peu comme après un shampoings, à la seule différence c’est qu’ils sont plus facile à démêler et sans noeuds et vraiment doux, et l’on peut même se passer de l’après shampoing.

et puis aussi, le ghassoul est un produit écologique qui a obtenu le label Ecocert, et même préparé ainsi, il a un excellent rapport qualité prix, le coût de l’application ne dépasse pas un dirham, y compris avec les plantes..du moins au Maroc, et puis c’est un plaisir de le préparer, même la roche nature sent bon 🙂

portez vous merveilleusement bien 🙂

Ma mariée à moi

Mots-clefs

, , , ,

Ce poste était reservé au Ghassoul, mais entre temps il a fallu finir par couper ce savon, je l’ai laissé à attendre longtemps, car je nourrissais beaucoup d’attentes et donc j’avais le trac.

Ce savon est inspiré d’un rituel marocain, et plus exactement d’une préparation « Nefqa »; qui est en fait un masque ou cataplasme, que l’on applique à la mariée ( non elle se l’applique jamais elle même non mais..) afin de la préparer à sa nuit de noces, il est destiné à adoucir sa peau et surtout la parfumer pour les beaux yeux (éventuellement) du marié. C’est un rituel pratiqué dans la plupart régions du Maroc.

Ce cataplasme contient, de la poudre de henné, rose, girofle, lavande entre autres.

Mon savon donc, est à base  d’huile de noix de coco,d’huile de palme, d’huile de carthame et d’huile de pépins de raisins .

afin de préserver les senteurs, ce n’est que le jour même que  j’ai réduit en poudre les parties végétales de la rose, girofle, henné, romarin, lavande, camomille et cèdre, sept composants, car c’est mon chiffre fétiche huhuhuhu, et puis une fête de mariage dure sept nuits. j’ai ajouté Une partie de la poudre obtenue à la fin, à la trace épaisse afin de fixer l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas, et pour faire zouli. le reste de la poudre j’en ai fait une décoction que j’ai filtrée puis complété avec l’eau de la lessive, Le savon a été surgraissé à 10%.

 

DSCN1878

j’ai obtenu un savon non régulier en raison des parties végétales que j’ai pulvérisé grossièrement, afin d’obtenir un savon d’aspect rustique qui sied à un rituel ancestral, j’ai obtenu également une phase de gel énorme qui était prévisible vu les ajouts, et qui me convient parfaitement, l’odeur est entêtante, ensorcelante avec une prédominace de la girofle mon amour.

Bref, la déception c’est pour un autre jour 🙂

la prochaîne fois promis, c’est du Ghassoul.

Mon avoine

Mots-clefs

, , ,

Ta voisine a souvent des lubies,  et ce qui est pire c’est qu’elle est jusqu’auboutiste aussi, ce qui est en soi ni bon ni mauvais, ça dépend de ce qu’on en fait comme la plupart des choses. Des fois je fais bien, et parfois très très mal 🙂 bref, pour maigrir j’ai adopté un mode de vie plus sain depuis un an et demi pile, puis après la viande rouge, puis à force des salades, j’ai dû inventer des salades, puis commencé à flirter lourdement avec les produits bio , pour me retrouver en plein période Détox avec le sacro-saint mug de Evian tiède additionnée d’un jus de citron bio et de sel rose de l’Himalaya à jeun, oui toujous à fond. le soir donc, bien sûr, les soupes Détox au radis noir entre autres insipidités. mais ceci dit, j’ai pas arrêté le pain car je suis Marocaine et pafolle huhuhuhu, et sérieusement, la soupe Détox le soir pour dormir léger, perso ça me pèse et m’empêche de dormir, c’est là où j’ai introduit l’avoine, bio pour épaissir mes soupes, et humaniser mes fringales. Donc, ayant l’avoine sous la main, manquait plus que l’introduire dans un savon rehuhuhuhu, en tant que lait, ses bienfaits sont connus de tous, mais aussi, en que poudre à la fin, pour fixer l’huile essentielle   de cèdre de l’Atlas,

avoine Compo : huile de noix de coco, de palme, abricot,, lait d’avoine, poudre d’avoine, et huile essentielle de cèdre de l’Atlas. ( la tâche blanche sur le savon, c’est juste la réflexion de la lumière sur l’eau de mon savon..ohh lala que je suis poète :).

prochainement , on prendra un petit break des savons, et on s’attaque au Ghassoul, revoir la méthode classique marocaine traditionnelle de sa préparation,  l’améliorer j’oserai dire car je suis une effrontée :), mais aussi la façon de l’appliquer, pour obtenir un Ghassoul qui traite, parfume, adoucit et lave très bien, plus besoin de shampoing, car le Ghassoul est à la fois le luxe et l’essentiel, et ceci n’est pas une découverte, je m’en suis rendue compte de ceci y a bien longtemps, quand je préparais ma thèse sur « la pharmacopée traditionnelle marocaine dans le traitement des affections dermatologiques ».

Je vous souhaite un succès détonnant partout partout 😉

La reprise

Mots-clefs

, ,

Mon dernier savon remonte à bien longtemps, l’envie ne manquait pas, ni le temps d’ailleurs, mais la tête si. Et comme elle est enfin là, toute ma tête , il a donc fallu tâter la bulle. Et pour reprendre, quoi de mieux que de revoir ses notes, et puis refaire le savon qu’on a refait plusieurs fois et qui à chaque fois, me plait.

Donc juste un poste pour dire j’ai repris, car mon nouveau savon ne l’est pas vraiment, c’est mon savon miel, avec de la coco, du palme, sésame, du miel et même beaucoup de miel bio, du lait et le tout est rafraichit avec un bon bouchon d’huile essentielle de pamplemousse.

reprise

Le savon a été coulé en novembre 2014, mais nous décidâaaaames de le laisser curer pendant 4 mois, car trop riche en miel, la consistance est quelque peu pâteuse.

et puis après 4 mois, après quelques tests forts concluants, raison pour laquelle j’ai choisit ce savon, car je ne pouvais pas rater ma reprise, non mais..il a fallu donc, montrer ma gratitude, confectionner un petit emballage, de rien du tout oki, mais j’ai galéré pour le faire, les petits cartons dans les grands, les mesures,  étiquettes et papier de soie, c’est pas vraiment mon fort, mon truc c’est le bout de raphia et une étiquette à tout casser 🙂

emballage

je vous souhaite un merveilleux printemps 🙂

savon à la carotte

S’il y a un sens du réel, il doit y avoir aussi un sens du possible..

..Cela dit, si l’on veut un moyen commode de distinguer les hommes du réel des hommes du possible, il suffit de penser à une somme d’argent donnée. Toutes les possibilités que contiennent, par exemple, mille marks, y sont évidemment contenues, qu’on les possède ou non ; le fait que toi ou moi les possédions ne leur rajoute rien, pas plus qu’à une rose ou à une femme. Mais disent les hommes du réel,  » le fou les donne au bas de laine, et l’actif les fait travailler  » ; à la beauté même d’une femme, on ne peut nier que celui qui la possède ajoute ou enlève quelque chose. c’est la réalité qui éveille les possibilités et vouloir le nier serait parfaitement absurde..
l’homme sans qualités de Robert Musil

mon savon à la carotte est fait avec le jus de 4 carottes, d’huile de lin, huile d’avocat, huile de noix de coco, d’huile de palme et , je le voulais surgras, très surgras donc surgraissé  à l’huile de germe de blé, très riche en vitamine E et afin de protéger l’huile de lin..

c’était le dernier passage que j’ai lu, le dernier savon que j’ai fait, et en faisait tout mon possible tout en étant à fond dans la réalité..ma réalité, je n’ai rien d’autre à vous dire..sauf, prenez soin de vous..