Mots-clefs

, , , ,

J’ai tardé à me manifester sur cet espace, mais en matière de savonnerie, j’ai toujours la main à la pâte, depuis les derniers lots de savon, j’en ai fait d’autres, qui sont maintenant entrain de curer. Je ne savonne à chaque fois que si j’ai vraiment envie de savonner, sur un coup de tête ou de cœur,  pour l’avocat, j’en avais envie tout de suite après avoir mis la main sur une magnifique huile d’avocat vierge, visqueuse, riche, à l’odeur herbacée et et d’un beau vert profond, le lendemain je l’ai incorporée dans mon savon.

Il est à base d’huile de coco, de palme, d’huile d’olive bio extra vierge pressée à froid et bien sûr de mon huile d’avocat vierge, à la trace fine j’ai incorporé,

avocat2.jpg

ce bol de purée d’avocat mixée à l’huile d’avocat et un peu de lait. ainsi qu’un bouchon de d’huile essentielle de romarin, pour rester dans l’esprit herbacé de la chose verte 🙂

Au démoulage, et grâce à la saponification froide, on retrouve tout, la couleur, et même l’odeur de l’huile d’avocat dans le deuxième lot qui a la même composition mais sans l’huile essentielle de romarin et les grains de pavot ( dans le petit pot, un échantillon de mon huile).

avocat1.jpg

Après un mois de cure, il est tout juste parfait.

avocat4

la mousse est très fine et persistante, il ne tire pas, et laisse la peaux soyeuse.

 

avocat3

mais on le laissera reposer encore un petit mois, car ça lui fera davantage de bien.

 

 

 

 

Publicités