Mots-clefs

, , , ,

est certes, une courte expérience, j’ai croisé la photo de deux chatons, un roux et un noir et blanc sur une annonce d’une association; Comme Chiens Et Chats, l’association demandait une urgence une famille d’accueil, j’ai accepté de garder les deux pendant 10 jours, finalement, on m’a confié juste le noir et blanc car le roux devait rester hospitalisé.

rocky

c’est ainsi qu’on l’a retrouvé

Il est sorti de chez son premier véto, avec comme verdict  » troubles respiratoires », d’accord, mais pour moi ce n’est pas un diagnostic, juste un symptôme mal défini, je demande alors à l’association de l’adresser à un véto que j’ai choisi, car pour l’aider il faut que je sache ce qu’il a, ce que l’association a fait, le deuxième verdict tombe, un peu plus grave mais, plus précis, le chat un fecalome, le vétérinaire lui préscrit donc, des laxatifs mais refuse de le purger car le chaton est trop faible, je le prends donc, lui administre ses petits médicaments, mais souffre le martyr, il arrête pas de pousser nuit et jour, et s’affaiblissait de plus en plus à vue d’oeil, puis tombe en hypothermie, je recontacte l’association qui accepte que je l’adresse à un 3ème véto, mais cette fois je vais nommer le véto en question car il mérite tous les honneurs, c’est Dr Jalil Yacoubi, de la clinique Yacoubi, fort d’un professionnalisme carré, précis qui frise le perfectionnisme, de matériel de diagnostic unique au Maroc très performant et d’un sens de l’écoute et surtout c’est un véto qui ne s’est pas défilé, il a accepté de le purger, ça lui a pris deux séances, on a libéré le chat, il a mangé donc et il a fait par la suite ses selles comme un grand et sur sa litière, même si le pauvre traîne de la pattounette. mais..mais, il continue à pousser, haleter, le jour suivant, on fait une radio, très performante, ça nous permet de voir très précisément ce que cache le chat, et là, un troisème verdict, fatal et c’est sytématiquement mortel La PIF, péritonite infectieuse féline, c’est juste pour dire, que ses poumons baignent dans du liquide, son péritoine, son coeur, autrement dit si le chat peine à respirer comme un noyé, c’est que ses poumons sont véritablement noyés, le médecin lui fait une batterie de soins, pour le requinquer, réhydratation, vitamines, hépatoprotécteurs et corticoides pour tout décongestionner car tous ses organes sont inflammés, la nuit du deuxième jour, pourtant fut très très pénible, le chat avait le souffle court, gémissait à chaque respiration, il était entrain de se noyer, je le voyais agoniser, et il m’a suffit d’un petit tour sur le net pour savoir, c’était dur affligeant, affolant, désespérant, j’ai essayé de lui administrer des corticoides il a s’est débattu puis convulsé, je me disais il n’en avait pas pour longtemps, il a n’a pas fermé l’oeil le pauvre sur ses deux pattes car trop mal au ventre pour se coucher, mais a survécu le lendemain, mais je ne pouvais pas refaire la même nuit, ou plutôt accepter qu’il la refasse. le troisième jour, revéto, on avait sous les yeux un chat haletant très faible, et dans les yeux 1000 fois sa gabarit en souffrance, on pique alors, car le médecin m’a dit, qu’on a tout fait, et pour confirmer son diagnostic, autopsié, le pauvre avait les viscères inflammés, parsemés de ganglions, et les poumons complètement remplis de liquide, liquide qu’on ne pouvait aspirer, car diffus.

Le faux Merci :

Merci au premier véto pour son diagnostic de vrai pro  » troubles respiratoires »,

Vrai merci :

A l’association Comme Chiens Et Chats, qui n’a pas cherché à se défiler, mais qui a continué à m’accompagner et m’assister, et d’honorer ses factures avec sourires et gentillesse.

A M, une très belle jeune fille, bénévole, qui même si c’est une très belle jeune fille, accepte de sacrifier son week end pour aider un petit animal en difficultés.

A DR Jalil yacoub pour sa conscience, sa compétence, sa générosité car il a participé aux frais vu qu’il n’a pas tout comptabilisé et offert le transport et l’incinération, merci aussi à lui, car il m’a vraiment soutenue et m’a aidée jusqu’au bout.

c’est vrai qu’il nous manque la photo en apothéose, le fameux avant/après, grâce à laquelle une super famille définitive, complètement gaga viendrait chercher Batman en grandes pompes. mais tu vois on en avait pas besoin de super photo, pour gagner le coeur de la superfamille définitive, car je suis sa famille définitive, chose pour laquelle j’ai payé les frais du 3ème véto, car quand on en a les moyens on ne demande pas à une association de payer la dernière piqûre de son propre chat.

rocky 027

repose en paix mon petit

ce fut pénible certes, mais j’invite les amoureux des animaux à vivre cette expérience, être une famille d’accueil c’est parfois un happy end et à tous les coups on aide, ce ne sont que quelques jours, souvent sans frais, cela ne nécessite pas un grand espace hormis dans le coeur.

Publicités