Mots-clés

, , , ,

Ce poste était reservé au Ghassoul, mais entre temps il a fallu finir par couper ce savon, je l’ai laissé à attendre longtemps, car je nourrissais beaucoup d’attentes et donc j’avais le trac.

Ce savon est inspiré d’un rituel marocain, et plus exactement d’une préparation « Nefqa »; qui est en fait un masque ou cataplasme, que l’on applique à la mariée ( non elle se l’applique jamais elle même non mais..) afin de la préparer à sa nuit de noces, il est destiné à adoucir sa peau et surtout la parfumer pour les beaux yeux (éventuellement) du marié. C’est un rituel pratiqué dans la plupart régions du Maroc.

Ce cataplasme contient, de la poudre de henné, rose, girofle, lavande entre autres.

Mon savon donc, est à base  d’huile de noix de coco,d’huile de palme, d’huile de carthame et d’huile de pépins de raisins .

afin de préserver les senteurs, ce n’est que le jour même que  j’ai réduit en poudre les parties végétales de la rose, girofle, henné, romarin, lavande, camomille et cèdre, sept composants, car c’est mon chiffre fétiche huhuhuhu, et puis une fête de mariage dure sept nuits. j’ai ajouté Une partie de la poudre obtenue à la fin, à la trace épaisse afin de fixer l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas, et pour faire zouli. le reste de la poudre j’en ai fait une décoction que j’ai filtrée puis complété avec l’eau de la lessive, Le savon a été surgraissé à 10%.

 

DSCN1878

j’ai obtenu un savon non régulier en raison des parties végétales que j’ai pulvérisé grossièrement, afin d’obtenir un savon d’aspect rustique qui sied à un rituel ancestral, j’ai obtenu également une phase de gel énorme qui était prévisible vu les ajouts, et qui me convient parfaitement, l’odeur est entêtante, ensorcelante avec une prédominace de la girofle mon amour.

Bref, la déception c’est pour un autre jour 🙂

la prochaîne fois promis, c’est du Ghassoul.

Publicités